Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 20:30
Pourquoi manifester le 26 mai ?

Pour que chacun se fasse sa propre opinion !

Ce petit quizz reprend certaines des questions et objections les plus courantes relativement à l’utilité de manifester à nouveau le 26 Mai. Il pourra utilement alimenter les réflexions et discussions des prochaines semaines.

1) Ce sera probablement trop tard : avec l’accélération du processus d’adoption voulue par le gouvernement, la loi Taubira risque d’être promulguée avant le 26 mai.

La manifestation du 26 mai ne pouvait avoir pour objectif le retrait ou la modification du projet. Si la vox populi avait été entendue, c’est après les grandes manifestations du 13 janvier ou du 24 mars qu’un tel changement d’orientation aurait dû intervenir. Le rendez-vous du 26 mai doit montrer le désaccord profond et massif avec un changement de société imposé par une majorité parlementaire de circonstance. C’est l’absence ou la faiblesse de la réaction à la promulgation de la loi qui signifierait l’échec du mouvement qui s’est levé dans le pays pour réclamer une discussion plus approfondie et un arbitrage plus démocratique des questions qui touchent à la parentalité et aux droits des enfants. Le rassemblement du 26 mai doit redire avec la force inégalée d’une mobilisation pacifique innombrable le rejet d’une initiative qui bouleverse les fondements de notre société.


2) Cela risque d’être un simple baroud d’honneur qui ne changera rien puisque les jeux sont faits.


Les jeux sont peut-être faits en apparence dans le monde politique, mais ils sont loin de l’être dans l’opinion. L’effet évident de la mobilisation contre le projet du gouvernement a été de faire bouger l’opinion publique au cours des derniers mois. La succession des sondages montre que le préjugé favorable en faveur de l’ouverture du mariage aux couples homosexuels s’est érodé de manière significative à la faveur du débat public initié par la Manif pour Tous, au point de n’être plus que légèrement majoritaire aujourd’hui, tandis que les questions touchant à l’adoption suscitent une réserve croissante chez nos concitoyens. C’est ce recalage de l’esprit public qu’il faut à présent poursuivre en favorisant la prise de conscience de toutes les conséquences inscrites dans la loi Taubira et non encore évidentes pour beaucoup.


3) L’opinion ne risque-telle pas de se lasser de ces manifestations à répétition ?

La nature de nos manifestations, c’est-à-dire leur excellente tenue et leur localisation le dimanche après-midi n’occasionnent presque aucune gêne dans la vie quotidienne des Français. La lassitude ne s’observe pour l’instant que du côté des forces de police sur-mobilisées par les inquiétudes de nos gouvernants.


4) Ne peut-on nous accuser de faire obstacle à la loi?


La manifestation du 26 mai ne vise pas à contester la légalité du processus qui a pu aboutir à l’adoption de la loi Taubira ni à s’opposer à son application. Elle viendra souligner le décalage grandissant qui s’exprime entre une représentation parlementaire imprudemment aventurée dans des sujets qui touchent tous les Français au cœur de leurs convictions et une opinion publique qui se cherche encore. Elle témoignera que le débat de fond a été escamoté et rappellera que la tradition politique française exclut le mandat impératif ce qui réduit à néant l’argument selon lequel il fallait bien appliquer la proposition n° 31 ( ?) du programme présidentiel.


5) Il n’y a plus rien de concret à obtenir des décideurs politiques à travers une manifestation même massive.


Il y a aujourd’hui un enjeu majeur pour le mouvement d’opposition aux projets de société du gouvernement, c’est celui de donner un coup d’arrêt définitif, au moins pour la durée de la législature, à la réalisation des rêves que caressent nos apprentis-sorciers…. Déjà on peut considérer que la levée en masse de aura réussi à bloquer les tentatives d’élargir les dispositions de la loi Taubira pour y inclure la procréation médicale assistée et la gestation pour autrui. La grande manifestation du 26 mai doit représenter un signal fort de vigilance citoyenne et un avertissement solennel à l’égard de toute tentative concernant l’euthanasie, la drogue, l’application de l’idéologie du « Gender » et autres projets d’endoctrinement de la jeunesse. Il y a lieu de croire qu’aucun gouvernement confronté aux difficultés de la crise économique et souffrant d’un grave déficit de confiance ne voudra prendre à nouveau le risque d’avoir à s’engager dans un parcours d’obstacles aussi inattendu que celui qu’a réussi à lui opposer la Manif pour Tous.


6) N’y a-t-il pas un risque de récupération politique de ce mouvement ?


On ne peut pas soulever les foules sans encourir un tel risque, mais force est de constater que les organisateurs de la Manif pour Tous ont réussi jusqu’à maintenant le pari consistant à susciter un grand mouvement d’opinion citoyenne, non confessionnel, apolitique, totalement indépendant des pouvoirs économiques et ne défendant aucun intérêt matériel, catégoriel ou électoral. C’est sans doute ce qui explique, au-delà de la tentation du conformisme et du poids des manipulations, la très grande difficulté qu’éprouvent les médias à rendre compte de ce mouvement qui échappe à leurs grilles d’analyse habituelles. Il est amusant de constater que ce sont les porte-parole du parti majoritaire qui tentent désespérément de faire jouer la récupération politique en pressant le principal parti d’opposition de reprendre le contrôle d’un mouvement qui leur échappe à tous points de vue.


7) A quoi cela sert d’aller manifester puisque on ne nous compte pas ?


Les débats autour des chiffres des précédentes manifestations ont créé beaucoup de frustration. Mais la culture du mensonge ne peut pas empêcher que l’on se voie et que l’on nous voie. Constater autour de soi la très grande diversité et la dimension impressionnante de la foule en mouvement représente une expérience précieuse pour nous ancrer dans des convictions si largement et si profondément partagées: la dynamique de la manif est l’un des ingrédients essentiels de la détermination, du courage et de la ténacité. Il faut ajouter que si les chiffres exacts sont soigneusement occultés, le décompte réel est fait tout aussi soigneusement et nos gouvernants les connaissent avec précision; c’est pourquoi il importe que le rassemblement du 26 mai dépasse tous les records déjà battus.


8) On se fait peut-être plaisir, mais c’est comme un coup d’épée dans l’eau.


La leçon que nous devons tirer des douze derniers mois montre que le pouvoir politique obéit à une logique de parti plus soucieuse de clientélisme que de rassemblement, dans une attitude d’immobilisme et d’enfermement pour durer. Dès lors qu’il refuse de se mettre à l’écoute du pays, de ses craintes, de ses priorités, de ses valeurs, il n’y a qu’un levier pour le faire bouger celui des échéances électorales. C’est pourquoi il est si important de montrer que le mouvement de refus qui s’est levé dans le pays ne s’arrêtera pas avec la promulgation de la loi Taubira. Il doit exister dans le paysage politique français pour demander, le moment venu, compte de leur action à ceux qui ont voulu emmener le pays où il ne voulait pas aller.


9) Où pouvons-nous mettre notre espoir?


Dans les jeunes bien sûr… Il est frappant de constater la part qu’ils ont prise à l’organisation du mouvement et à son déploiement sur le terrain, l’imagination, l’enthousiasme, l’ardeur qui les anime. Ils nous montrent, de façon inattendue pour beaucoup, leur soif de valeurs, leur attachement à la famille, leur besoin de références et de bases solides pour construire leur vie d’adulte loin de la permissivithttp://m.youtube.com/#/watch?v=JanvcRMWBuc&desktop_uri=%2Fwatch%3Fv%3DJanvcRMWBucé. Nous approchons de la période des examens où tous ces jeunes vont devoir se concentrer sur des enjeux plus immédiats. Que ferons-nous pour les suppléer ? Serons-nous prêts à sacrifier un demi weekend du joli mois de mai pour leur préparer une société dans laquelle ils pourront demain se reconnaître et s’épanouir?

Partager cet article

Repost 0
karine.dm.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Gaïa 22/05/2013 09:22

Je pense que la loi qui vient d'être votée est une loi d'égalité et pour moi il est essentiel que dans une société toutes les personnes aient les mêmes droits sur tous les sujets et SANS EXCEPTION !J'ai des enfants et quelque soit leur sexualité je voudrais qu'ils puissent comme tout un chacun avoir le droit de se marier et d'être parents.Je pense que les anti devraient se plier aux lois de la République .C'est la démocratie .Bonne journée.